Le panier de biens et services

La CMU ne rime pas avec gratuité : chaque membre d’une mutuelle de santé devra s’acquitter de droits d’adhésion fixés à 1000 F CFA et d’une cotisation annuelle de 7 000 F CFA subventionnée pour moitié par l’Etat (bénéficiaires classiques) -et en totalité en faveur des ménages les plus pauvres (bénéficiaires de la Carte Yaakaar).

Cette cotisation et/ou subvention donnera droit  -en contrepartie- à un paquet de base au niveau des structures de santé ayant signé une convention avec les mutuelles de santé. Le paquet de base, géré par la mutuelle, permet de bénéficier au niveau des postes et centres de santé d’une couverture de 80% pour les soins (consultations simples et pré/post natales, planification familiale, accouchement simple, petite chirurgie, hospitalisation, médicaments génériques et référence d’un poste vers un centre de santé) et de 50% pour les médicaments de spécialité (obtenus auprès des pharmacies privées) et les soins ambulatoires (privés lucratifs).

Pour bénéficier des prestations du paquet de base, le bénéficiaire doit se rendre dans une structure ayant signé une convention avec la mutuelle de santé, avoir fini la période d’observation (qui est d’un mois pour les adhérents ayant opté pour une cotisation annuelle et de 2 mois pour l’option semestrielle), d’être à jour de ses cotisations et de ne pas être sous le coup d’une décision d’exclusion ou de radiation (cf. article 6 règlement intérieur des mutuelles de santé).

Quant aux bénéficiaires référés à un hôpital, ils ont droit à un paquet complémentaire qui est géré par l’Union Départementale des Mutuelles de Santé Communautaires. Ce paquet permet de bénéficier d’une prise en charge de 80% avec un niveau de soins plus élevé, de la césarienne et de l’hospitalisation. En cas de référence vers un hôpital, le bénéficiaire classique devra s’acquitter d’un ticket modérateur pour être pris en charge.

Notre partenaire